Inscrivez-vous à notre newsletter

Un dispensaire mobile dans la Ghouta orientale

La Ghouta orientale est une région située à l’Est de la ville de Damas, capitale économique de la Syrie. Plaine agricole qui compte 400 000 habitants, elle est sous domination rebelle depuis 2013 et constitue un point stratégique pour les forces opposées au régime al-Assad.

En février 2018, deux offensives d’une extrême violence sont lancées sur la région à quelques jours d’intervalle : les bombardements aériens et les tirs d’artillerie qui visaient les rebelles font au total 320 morts, dont 60 enfants. Ces chiffres proviennent de l’OSDH qui dénombre également 13 centres de santé touchés par les bombardements et rendus non fonctionnels ainsi que la mise hors service de l’un des hôpitaux les plus importants de la région, l’hôpital d’Arbin.

La situation des civils bloqués dans la plaine est désastreuse : les infrastructures sont détruites, des pénuries régulières de nourriture et de médicaments entraînent une inflation des prix. Des milliers de personnes ont besoin de soins médicaux d’urgence et les ONG sur place manquent de matériel et de médicaments.L’offensive la plus extrême s’est déroulée le 7 avril 2018 sous forme d’attaque chimique dans la ville de Douma. Selon les organisations sur place, ces attaques ont atteint plus de 100 personnes et 40 décès ont été enregistrés.

Le projet d’EliseCare s’articule autour de l’envoi d’un dispensaire mobile dans la Ghouta orientale. Basé sur le même principe que tous les dispensaires mobiles d’Elisecare, il sillonnera les régions isolées de la Ghouta afin d’atteindre les populations les plus éloignées des centres de santé. En mars 2018, une mission « exploratoire » dans la Ghouta a permis de réaliser une étude de terrain comprenant l’analyse de la situation, des besoins, la quantification et le réseau d’ONG agissant sur place.

L’objectif est de prodiguer des soins primaires (blessures, plaies, infections, …) ainsi que des soins en santé mentale aux populations ayant vécu les violences et traumatismes d’une guerre qui dure depuis maintenant sept ans. Elisecare souhaite travailler en collaboration avec les différentes ONG et associations basées sur place et contribuer à l’aide générale apportée par les acteurs régionaux. Le savoir-faire et l’expérience d’Elisecare (Kurdistan irakien, Alep) renforcent notre crédibilité à agir sur place. Nous soignons sans distinction d’origine politique, de religion et d’ethnie.