This post is also available in: EN

SYRIE

Elisecare concrétise sa volonté d’agir en Syrie avec deux missions :
une à Alep et une dans la Ghouta orientale.

elise-icon

Selon les chiffres de l’ONU, depuis 2011, la guerre civile en Syrie a fait plus de 400 000 morts et plus de 13 millions de réfugiés et de déplacés. 

Aujourd’hui, on estime que :

  • 1 enfant sur 3 n’a connu que la guerre.
  • 1 hôpital sur 3 ne fonctionne plus ou partiellement.

On constate également la réapparition et propagation de maladies contagieuses qui avaient été éradiquées du pays : polio, leishmaniose, rougeole, typhoïde, la peste ou encore le choléra. En effet, seul 1 enfant sur 2 est vacciné.

elise-icon

2 ZONES D’INTERVENTION

ALEP

Dans ce contexte, l’association Elisecare implante une clinique mobile dans la vieille ville détruite de Alep-Est, permettant d’apporter des soins médicaux et de la vaccination.

LA GHOUTA ORIENTALE

La Ghouta orientale est située à l’Est de la ville de Damas, capitale économique de la Syrie.

Plaine agricole qui compte 400 000 habitants, elle est sous domination rebelle depuis 2013 et constitue un point stratégique pour les forces opposées au régime El-Assad.

En février 2018, deux offensives d’une extrême violence sont lancées sur la région à quelques jours d’intervalle : on dénombre des dizaines de morts et 13 centres de santé touchés par les bombardements. L’un des hôpitaux les plus importants de la région, l’hôpital d’Arbin, est aussi mis hors service.

La situation des civils bloqués dans la plaine est désastreuse : les infrastructures sont détruites, des pénuries régulières de nourriture et de médicaments entraînent une inflation des prix. Des milliers de personnes ont besoin de soins médicaux d’urgence.

Une clinique mobile a été envoyée à Alep et 800 trauma-kits ont été distribués aux structures de santé en Ghouta orientale. 

elise-icon