Inscrivez-vous à notre newsletter

EliseCare en repérage pour ouvrir une mission à Vintimille et Lampedusa

francois-et-refugie-italie-recadree

Novembre-décembre 2016,

Notre ancien coordinateur du bus dispensaire de Calais, François, est actuellement en mission de repérage en vue d’installer une mission Elisecare à Vintimille – petite ville italienne à la frontière avec la France sur la route migratoire vers le nord de l’Europe – et Lampedusa – île italienne point d’entrée de l’Europe depuis la Libye. 180 000 réfugiés sont arrivés dans ces deux villes cette année.

Ils viennent du Soudan, de Syrie, de Lybie, et de Palestine. Ils sont « potes de galère » comme ils se définissent eux-mêmes. Ils nous ont raconté leur troisième tentative ratée pour passer en France. Que ce soient les conflits en Syrie ou au Darfour, les milices libyennes ou l’oppression israélienne à Gaza, ils ont tous fui pour sauver leur peau, là où « l’avenir n’était pas incertain, il n’était pas, tout simplement ». Ils ont entre 17 et 20 ans et hier, pour la 3e fois, ils ont été ramenés à Vintimille par la police aux frontières.

« Par la route c’est impossible d’arriver en France, par le train non plus alors on passe par la montagne ».
La montagne fait peur. « Nous marchons la nuit pour rester discrets, mais on se perd et on risque de tomber à tout moment ». Plusieurs sont déjà morts en tentant de passer par la montagne. Cette fois-ci ils ont eu de la chance. Après 2 jours de marche, exténués, désorientés ils redescendent par hasard dans la vallée. 

Là, ils se sont arrêtés puis ramenés à Vintimille. Alors, ils prennent leur quartier au camp de la croix rouge : « On va pouvoir se reposer, reprendre des forces, il faisait si froid la nuit en montagne ». Ils veulent reprendre leurs études dans les multimédias, la maçonnerie, ou encore rejoindre un oncle pour l’aider dans son restaurant, c’est leur rêve, ils ne l’abandonneront pas.