EliseCare

Retourner à la liste des programmes

LES PUITS

Construire un puit c'est améliorer l'accès à l'eau, à l'éducation, à la santé et à la nutrition.

En 2024, 2,2 milliards de personnes dans le monde n’ont pas accès à l’eau potable.

Longtemps dénommée Château d’eau de l’Afrique, l’Éthiopie souffre d’un manque d’accès à l’eau sur l’ensemble du territoire. Le nombre de forages, le réseau de distribution ainsi que le traitement des eaux usées demeurent insuffisants et plongent les habitants dans une situation de stress hydrique. S’ajoute à cela la vieillesse des infrastructures inégalement réparties, la multiplication d’événements climatiques extrêmes oscillants entre sécheresses et inondations. Ces phénomènes rendent dépendants de l’aide alimentaire plus d’une personne sur cinq.

L’Éthiopie forte de 120 millions d’habitants demeure le deuxième pays d’Afrique subsaharienne avec le taux le plus faible d’accès à l’eau potable (52%) et fait partie des 45 pays où le taux d’assainissement est inférieur à 50%. Des inégalités sont à noter entre les populations urbaines et rurales (77% de la population en 2022) qui ne sont que 40% à avoir accès à l’eau potable.

Les enjeux liés à l’accès à l’eau potable sont multisectoriels : un manque d’accès à l’eau entrave l’accès à la santé, à l’éducation, entraîne la malnutrition (50% de la malnutrition est associée à la diarrhée ou à des infections répétées dues à la consommation d’eau insalubre), ainsi que la faim.

Les habitants des zones rurales parcourent quotidiennement plusieurs kilomètres pour accéder à un puits ou une fontaine. Cette tâche physiquement épuisante est confiée généralement aux jeunes filles entraînant leur sous-scolarisation (0,83 fille à l’école pour 1 garçon).

Renseignez votre mail pour connaitre les actualités et nouvelles missions EliseCare

NOUS SUIVRE

Urgence Arménie

X