Inscrivez-vous à notre newsletter

Le camion dispensaire d’Erbil

En 2 ans, l’équipe du dispensaire mobile a prodigué plus de 53 000 soins sur 30 sites isolés dans la plaine de Ninive.

2 ans 1/2 d’activité             53 000 soins prodigués

30 sites parcourus                   9 professionnels

Contexte

Depuis 2014, l’expansion territoriale de l’état islamique et la crise syrienne ont entrainé une vague de déplacements sans précédent dans le Kurdistan irakien, qui connaît une crise humanitaire sans précédent, classé au plus haut niveau par les Nations Unies. Il s’agit de réfugiés en provenance de la Syrie, mais aussi des chrétiens, des kurdes, des yézidis et autres minorités religieuses fuyant les combats et à la recherche de la sécurité.

Depuis 2012, près de 465 000 syriens et 3,2 millions d’irakiens ont été poussés à l’exil sur le territoire irakien. Ces dix dernières années, le Kurdistan irakien a accueilli environ 1,3 millions de déplacés internes et plus de 245 000 réfugiés syriens. Le Kurdistan continue de représenter la première destination des déplacés internes. La région a cependant atteint sa capacité d’absorption maximale.

Les camps étant totalement saturés, 90% des réfugiés trouvent refuge dans des lieux non adaptés à leur accueil et dispersés dans tout le Kurdistan, tels que dans des églises, des caves, des bords de routes, des chantiers désaffectés ou des déchetteries.

Ils n’ont aucun accès aux structures d’aide mises en place par la communauté internationale : ni les abris en dur, ni les tickets de rationnement, ni les soins médicaux. Ils vivent dans des conditions sanitaires très préoccupantes. Or, un grand nombre de déplacés souffre d’infections des voies respiratoires, particulièrement fréquentes en hiver, mais également de maladies chroniques et de maladies infectieuses. Leur isolement et la perte de revenus constitue un obstacle majeur à leur accès aux soins. Enfin, la crise financière a entrainé une dégradation des services de santé publics.

Arrivée camion camp

L’implémentation du dispensaire mobile

C’est dans ce contexte et pour soulager la douleur et répondre aux besoins médicaux des populations civiles, qu’EliseCare créé en janvier 2015 un dispensaire mobile sillonnant le Kurdistan irakien afin de toucher au plus près les populations déplacées et réfugiées, sans aucune distinction.

L’unité mobile parcourt les provinces d’Erbil, Duhok et Lalesh, et accède chaque semaine à environ 30 sites identifiés pour leurs difficultés d’accès dans la plaine de Ninive.

L’équipe du camion dispensaire est composée de 9 professionnels recrutés parmi les réfugiés :

  • un généraliste
  • deux gynécologues
  • deux infirmiers
  • un pharmacien
  • un acupuncteur
  • un pédiatre
  • un chauffeur

Élise Boghossian

Présidente et fondatrice

“ L’équipe de ce camion dispensaire permet de garantir aux familles des services médicaux et l'accès aux médicaments et produits de première nécessité. ”

Les besoins

Le fait que les dispensaires et leurs équipes médicales se rendent chaque semaine sur les mêmes sites permet une prise en charge continue et durable des réfugiés depuis plus de 2 ans.

Le planning du dispensaire est établi en fonction de l’importance des besoins par site. Cette rotation permet également à nos équipes d’évaluer les besoins en eau et nourriture sur place, et de mettre en place des partenariats avec des associations locales.

Les principales pathologies diagnostiquées sont le diabète et l’hypertension, la grippe, les douleurs articulaires, les infections liées aux voies urinaires, et les allergies.