EliseCare

LIBAN

Le Liban a vu se succéder des décennies de crises de toute nature qui affectent les populations et entraînent des vagues migratoires : guerre civile (1975-1990) qui cause le départ d’un million de personnes, crise économique de 2019 et explosion sur le port de Beyrouth.

La crise économique a provoqué une dévaluation de la livre libanaise de plus de 90%. Le PIB a été divisé par 2,5 par rapport à 2018 et le taux d’inflation demeure parmi les plus élevés au monde.

Le Liban n’a plus de président depuis octobre 2022. Le système politique à l’arrêt est dans l’incapacité d’impulser des réformes. Compte-tenu de la chute des recettes budgétaires, les institutions publiques fonctionnent partiellement.

Le Liban accueille près de 1,8 millions de réfugiés, pour près de 7 millions de libanais, ce qui fait près de 1 réfugié pour 7 habitants. Le pays est en proie à la pauvreté et la crise syrienne a eu un impact important sur l’économie libanaise, faisant tomber 200 000 libanais sous le seuil de pauvreté depuis le début de la crise syrienne.

Le réseau public d’électricité du Liban (EDL) est sous-doté en centrales thermiques et hydrauliques. La capacité de production est insuffisante au regard des besoins, entraînant quotidiennement des délestages. Ces délestages durent de plus en plus longtemps et sont plus fréquent depuis l’explosion du port de Beyrouth en 2020 qui a détruit partiellement le siège d’EDL.

Les problèmes économiques empêchent particuliers, écoles et dispensaires de payer l’électricité en raison du fioul dont le prix est devenu exorbitant. En conséquence, des écoles et dispensaires doivent fermer ou répercuter le prix du fioul sur les frais de scolarité, excluant de facto les familles vulnérables.

ELISECARE au LIBAN

L’augmentation générale des prix a plongé une grande partie de la classe moyenne dans la précarité. La répercussion du prix de l’électricité sur les frais de scolarité empêche de nombreuses familles de scolariser leurs enfants.

Elisecare a mis en place un système de bourses scolaires, qui permet de prendre en charge les frais de scolarité des enfants issus des classes sociales les plus vulnérables. En plus des bourses, Elisecare distribue dans ces écoles des fournitures scolaires.

En 2023 nous avons pu payer les frais de scolarités de 45 enfants inscrits dans 4 écoles différentes afin d’assurer leur accès à l’éducation.

Nous avons arrêté une quinzaine d’écoles de taille moyenne (entre 200 et 350 élèves) et des dispensaires qui se verront installer des panneaux solaires pour éviter leur fermeture. Les panneaux solaires ont une durée de vie estimée à 20 à 30 ans.

Une école et un dispensaire bénéficient déjà de nos panneaux solaires.

Les missions au LIBAN

FINANCER LES MISSIONS

Apportez votre soutien pour nos missions en cours

Renseignez votre mail pour connaitre les actualités et nouvelles missions EliseCare

NOUS SUIVRE

Urgence Arménie

X