This post is also available in: EN

JORDANIE

En 2013, devant la violence des bombardements en Syrie,
EliseCare se positionne à la frontière, pour une mission de prise en charge de la douleur. Cette mission va s’étaler dans 5 zones de la Jordanie.

elise-icon

En 2013, devant la violence des bombardements en Syrie, EliseCare se positionne à la frontière, pour une mission de prise en charge de la douleur. Cette mission va s’étaler dans 5 zones de la Jordanie.

Un programme de formation à l’acupuncture voit également le jour en 2014 auprès des médecins, kinésithérapeutes et infirmiers.

L’année suivante, l’association se retire de la région pour s’implanter en Irak et en Syrie.

elise-icon

En 2011, un conflit armé naît en Syrie, issu d’un mouvement de contestation.

Celui-ci se transforme en quelques semaines en guerre civile opposant deux camps armés.

Les populations civiles, dramatiquement victimes de ces affrontements, traversent chaque jour la frontière syrienne pour rejoindre la Jordanie.

Sur les zones de guerre difficilement accessibles et dans les camps de réfugiés, la prise en charge des blessés est particulièrement préoccupante.

elise-icon

Dès 2013, l’association EliseCare s’associe aux chirurgiens militaires du camp de réfugiés de Zaataeri, 2e plus grand camp de réfugiés au monde.

Les équipes sont sous-équipées en antalgiques, et la morphine fait défaut dans la prise en charge post-opératoire de la douleur, la prise en charge des amputés et des brûlés.

elise-icon

NOTRE IMPACT

L’association EliseCare intervient donc sur 5 zones en Jordanie durant cette mission : Amman, Mafraq, Irbid, Zaatari.

Le programme de formation à l’acupuncture qui voit le jour en 2014 permet de former 30 médecins, infirmiers et kinésithérapeutes à la prise en charge de la douleur par acupuncture.

elise-icon