This post is also available in: EN

IRAK

Depuis 2013, des missions sont assurées en continu et permettent de dispenser 100.000 soins gratuits chaque année.

Le nord de l’Irak représente la plus grande zone refuge pour 500 000 syriens et 2 millions d’irakiens qui ont pris les routes de l’exil.

Les minorités religieuses (chrétiennes et yézidies) sont les principales cibles de Daech, et seront victimes de crimes et de massacres organisés.  

Ainsi, 9 réfugiés sur 10 ne trouveront pas de place dans un camp, ce qui constitue un obstacle majeur à leur sécurité et à l’accès aux soins.

C’est à la suite de ces constats qu’Elisecare déploie intensivement ses missions en Irak.

elise-icon

3 PROVINCES D'INTERVENTION

L’offensive sur Mossoul et Sinjar par Daech en 2014, puis la guerre lancée par la coalition en 2016 provoque la déstabilisation durables de ces 3 provinces, par la présence de 2,5 millions de réfugiés et de déplacés. 

Selon l’ONU : 

  • 80% de la ville est détruite, ce qui rend impossible le retour des familles.
  • 9 hôpitaux sur 10 ont été bombardés.

Le manque d’hygiène, le difficile accès à l’eau et la promiscuité ont pour conséquences la propagation des infections et la multiplication des virus.

En collaboration avec les pouvoirs publics, l’équipe d’Elisecare : 

  • Assure le suivi médical et psychologique des victimes.
  • Sensibilise les familles à l’hygiène
  • Prodigue des conseils de prévention des épidémies, des infections et des accidents domestiques.
  • Met en place des programmes de vaccination pour les enfants.
  • Assure des formations pour les professionnels de santé.
Encadrés en rouge : les 3 provinces d'intervention (Ninive, Duhok, Erbil)
elise-icon

ELISECARE EN IRAK C'EST...

3 cliniques mobiles qui viennent au secours des victimes : 

La clinique mobile d’Erbil

Première clinique mobile d’Elisecare. Depuis 2014, elle a silloné 30 sites isolés dans la région.

La clinique mobile de Duhok

« Le bus des femmes et des enfants » , apporte depuis 2015 un suivi spécialisé médical et psychologique pour les femmes victimes de trafic sexuel et leurs enfants.

La clinique mobile de Mossoul

Le dispensaire mobile « Ninive » sillonne les villages libérés après la bataille de Mossoul depuis 2017. Ce dispensaire offre des soins en santé primaire et de la vaccination.

2 dispensaires fixes qui permettent en accès permanent aux soins : 

Le dispensaire fixe de Darkar

Offre un accès permanent aux soins aux résidents du camp de Darkar et aux populations déplacées de Sinjar. 

Le dispensaire fixe d’Ainkawa 

Près d’Erbil, ce dispensaire fixe offre un accès permanent aux soins des populations déplacées de Mossoul.

Mais aussi :

Un programme permettant le parrainage d’un orphelin en collaboration avec un orphelinat.

Un centre communautaire à Mossoul qui permet d’accueillir les enfants des rues. 

elise-icon