EliseCare

Formations aux premiers secours dans la région du Tavush – EliseCare

Retourner à la liste des missions

Formation aux premiers secours dans la région de Tavush

Contexte de notre intervention

Début 1988, profitant des grandes réformes au sein de l’URSS, le Haut-Karabagh, jusqu’à lors une simple région, autoproclame son indépendance et devient une République socialiste soviétique indépendante au même titre que l’Arménie et l’Azerbaïdjan. En septembre 1991, à la chute de l’URSS, le Haut-Karabagh confirme son indépendance et se présente comme un État souverain, mais, ne demeure reconnu par aucun autre État dans le monde ; débute alors un conflit qui s’étalera sur 30 ans et opposera le Haut-Karabagh soutenu par l’Arménie, à l’Azerbaïdjan.

Fin 2023, les forces azerbaïdjanaises lancent un assaut contre le territoire du Haut-Karabagh mettant fin à ce conflit vieux de trois décennies. De facto, le Haut-Karabagh cesse d’exister. Plus de 100 000 personnes sont poussées sur les routes de l’exil et trouvent refuge en Arménie. Leurs conditions de vie y demeurent toujours précaires.

À la suite de cette victoire militaire ayant permis à l’Azerbaïdjan de récupérer le Haut-Karabagh, d’anciennes revendications azerbaïdjanaises sur des villages arméniens sont remises sur le devant de la scène. S’ajoute qu’en l’absence d’un tracé frontalier accepté par les deux parties, les incursions azerbaïdjanaises et accrochages demeurent réguliers notamment dans le Tavush (région au nord-est) et dans le Syunik (région au sud-est).

STATUT DE LA MISSION
EN COURS

Description de notre mission

Eu égard à la menace qui pèse sur l’ensemble des villages adossé à la frontière, un projet de cordon sanitaire visant à former ces populations exposées a été déployé.

Environ 60 villages très proches de la frontière (parfois moins d’une centaine de mètres) ont été recensés sur le tracé de la frontière est s’étalant du Tavush au Syunik. Dans chacun des villages 20 à 30 personnes (maire, directeur d’école, professeurs…) reçoivent une formation ainsi qu’un kit de premier secours contenant le matériel médical permettant de faire face aux premières urgences : hémorragie, brûlures…

Ces formations doivent permettre d’éviter la panique et parer le plus rapidement aux blessures en attendant l’arrivée potentielle de secours extérieurs.

CONTRIBUER AU PROJET

S'ABONNER À LA NEWSLETTER

Renseignez votre mail pour connaitre les actualités et nouvelles missions EliseCare

NOUS SUIVRE

Urgence Arménie

X