EliseCare

Je vous souhaite la bienvenue sur notre site !

Elise Boghossian

Française d’origine Arménienne, petite-fille de déportés arméniens du génocide de 1915, j’ai eu cette chance incroyable de naître en France, loin de la guerre, de la pauvreté, des discriminations. J’ai pu suivre des études en neurosciences en France, passer de longues années en Chine et au Vietnam pour me former à la médecine chinoise traditionnelle. Je suis praticienne en médecine chinoise et j’exerce à Paris depuis les années 2000.

Lorsque le conflit syrien a éclaté en 2012, je n’ai pas pu rester un simple observateur devant la détresse de ces visages frères à la vie brisée, dans le confort de mon cabinet parisien. C’est justement sur ces terres que mes grands-parents ont été jadis déportés…

Cette prise de conscience m’a poussée à l’action : j’ai fondé en 2012 l’association Elisecare, devenue ONG en 2015, afin de venir en aide aux populations civiles victimes des guerres

En 2014, la guerre éclate en Irak. Les pertes humaines sont considérables. Les crimes de guerres envers les minorités ethniques et religieuses sont systématiques. Les djihadistes de l’Etat Islamique massacrent les hommes. Les garçons sont arrachés à leur famille, convertis de force à l’Islam, soumis à la torture, la prison, le lavage de cerveau, et sont transformés en machine à tuer ou en chair à canon. Les femmes et les fillettes assistent à la mort violente de leur mari, frère, père. Elles sont séquestrées puis vendues dans les marchés aux esclaves, violées quotidiennement, souvent mutilées

Les missions d’EliseCare vont s’intensifier au fil des jours, des mois, des années. Plusieurs cliniques mobiles sont déployées, des dispensaires sont construits, du personnel est formé…

L’ONG vit et agit dans plusieurs pays grâce à la générosité de ses donateurs et de ses partenaires, et organise également des événements de levée de fonds. Notre merveilleux travail en équipe sur le terrain et le soutien incroyable de nos partenaires m’ont convaincue que ce combat valait la peine d’être mené. Chaque humain sauvé par nos efforts est une immense récompense

Aujourd’hui, 500.000 syriens, 2 millions d’irakiens sont exilés. 17 000 orphelins vivent dans les rues de Mossoul. Les aider à se reconstruire, leur ouvrir des perspectives pour un meilleur avenir, chez eux, est notre priorité.

En apparence, ces conflits dévastateurs sont si éloignés de nous… Mais ils ont une réelle incidence sur les flux migratoires que nous vivons.

Offrez-nous 1,40 minutes pour découvrir notre vidéo de présentation ou 7 minutes pour la version complète via ce lien

Témoignages